Petit guide de réponse à la question que beauuuucoup d'hommes cis se posent quand ils viennent parler à une féministe et qu'elle ne leur répond pas ou le fait agressivement: pourquoi ?

Je vais tenter de répondre à ces questions rapidement.
Premièrement, j'aimerais rappeler que personne n'est tenu de vous répondre. Il est récurrent de voir des personnes dire « je donne mon avis, tu donnes le tiens, c'est le principe d'un débat », mais ce débat, nul n'est tenu de l'avoir avec vous. La question « pourquoi ne me répond-elle pas ? » si elle est posée dans l'idée d'avoir une justification, est donc inepte. Personne n'a à justifier de ne pas vous répondre.

On peut cependant expliquer pourquoi une personne ne répond pas ou répond de façon agressive. Premièrement, il faut comprendre que la majorité des réactions à des femmes ayant des propos féministes sont tellement stupides que les féministes ont écrit un bingo là-dessus; plusieurs en fait, en voici un (pris au hasard très sincèrement), récupéré sur le blog les furies

Chacune de ces réflexions a été débunkées à de très nombreuses reprises, un peu partout, c'est le b.a.ba du féminisme. Aussi, devoir répéter pour la millième fois quelque chose peut rendre agressive, voire donner envie de ne pas du tout répondre.

Deuxièmement, un proverbe féministe dit : « derrière chaque homme convaincu il y a dix féministes épuisées » traduisant le fait que dans la majorité des cas, les hommes refusent littéralement toute remise en question, et que pour une discussion qui fait ouvrir les yeux, il y en a un grand nombre qui finissent par des insultes sexistes. Cela n'encourage pas non plus à répondre, et encore moins à le faire sans agressivité.

Il y a encore une troisième raison, c'est l'utilité de l'agressivité. Elle en a deux. D'une part, lorsqu'une personne subit du mépris ou des injures lorsqu'elle s'exprime avec calme, elle subit beaucoup plus de violence, puisqu'elle doit à la fois gérer la violence de l'autre, se brimer elle-même dans sa colère. D'autre part, l'agressivité permet de sortir d'une situation passive, et donc de ne pas subir diverses violences psychologiques que peuvent entraîner la passivité face à la violence. (et oui, l'idée du « ignore-les ça passera » est une connerie)

La quatrième raison peut venir, purement et simplement, de votre provocation. Dans un très grand nombre de cas, j'ai pu remarqué que des personnes adoptaient une attitude provocatrice à l'égard des féministes comme manière de débuter la conversation, puis s'en défendaient ensuite d'ailleurs.

Enfin, il y a aussi le fait que les féministes sont victimes, de façon récurrente, en sus des hommes venant leur expliquer la vie sur un sujet qu'ils ne connaissent absolument pas via des phrases du bingo, de beaucoup violences lorsqu'elles parlent de leur vécu ou quand elles osent pointer du doigt le sexisme dans la société.

Ci-joint, je prends l'exemple de @InfernaleSky qui a publié sur twitter des tweets concernant le HT #jesuisfeministequand. En environ 48h, elle a reçu plus de 200 tweets haineux, certaines personnes restant même plusieurs heures pour l'insulter.

Vous vous rappelez du bingo ? Regardons rapidement.

(cliquez pour agrandir)
16 cases sur 25 sont remplies en 48h.
16 cases. Sur les 25. Et certaines réactions ont eu lieu jusqu'à une dizaine de fois. (je pense notamment aux propos psychophobes; probablement un biais de vision cela dit, pas sur que ce soit le plus courant, mais c'est celui que j'ai remarqué le plus, émises par 8 personnes différentes et 14 fois en tout, sur 33 intervenants et 209 tweets ; soit un joli quart des intervenants et 7 % des tweets envoyés).
Parallèlement à cela, aucun intervenants n'est venu poser une question.
Ci-joint, le détail de chacun des premiers tweets envoyés à @InfernaleSky par les intervenants en questions.
tweetainfernalesky.odt (TW: psychophobie, misogynie, injure etc.)
Le détail des tweets (screenés) est disponible ici (TW: psychophobie, misogynie, injure; c'est assez violent etc.)

On peut constater d'une part qu'aucun intervenant n'a posé de questions, que l'immense majorité ont été insultants ou agressifs. Si on y rajoute le mépris, on a la quasi totalité… et dans les tweets neutres, il y a Mrwilsonlor, qui, par la suite, l'a insulté de conne, de folle et lui a fait un gigantesque pavé d'injure via medium tellement un tweet ne suffisait pas (cf les sources, violence38.jpg). Ce que j'essaie de dire ici, c'est que même un tweet neutre n'indique absolument pas qu'on a affaire à une personne cherchant véritablement à discuter, et que, dans un contexte où l'immense majorité ne le cherchent pas, et veulent juste agresser, il est logique que des féministes ne répondent pas à quelqu'un ou le fassent agressivement.

Donc, s'il t'arrive, toi, de bonne foi, de chercher à discuter avec une féministe et qu'elle refuse de te répondre, rappelle-toi qu'elle a ses raisons. Rappelle-toi aussi qu'elle a le droit, donc ne cherche pas à la forcer à te répondre, que ce soit en la harcelant de tweet ou en changeant de compte pour "t'expliquer" parce qu'elle t'a bloqué.
Enfin, si toi, tu considères qu'en tant qu'homme pas sexiste, tu aurais le droit à une réponse, ou à ce qu'elle ne soit pas agressive avec toi, je t'invite à aller lire cet article.