Couvrez ce racisme que je ne saurais voir

Voilà, nos élections sont terminées, le couperet est tombé. Aux élections européennes, le FN est le premier parti de France. MAIS, comme nous le rappellent médias, réseaux sociaux et forums, n'oublions pas l'abstention qui a permis qu'il soit aussi haut. La vilaine abstention qui fait le jeu du FN.

(image retirée à la demande de l'auteur)
(source: http://soupe-a-l-herbe.antifa-net.fr/la-religion-democratique/#more-352 )

J'aimerais revenir sur ce que cela nous apprend. Dans un précédent article, j'avais fait mention du fait que la diabolisation était une déresponsabilisation, et je pense que nous sommes en plein dedans, et à de nombreux niveaux.

Déjà, cela suppose que les personnes qui sont proches des idées du FN s'abstiennent moins que les autres. C'est vrai, hein ? Ces salauds-là, c'est le vote sanction et c'est des connards. Oh, attendez. On me signale dans l'oreillette qu'entre le premier et le second tour de 2002 il y a eu 3,400,000 votants supplémentaires dont 700,000 vote pour le FN soit 20 % pour un score total du FN de 17,79 %. Ah ouais, merde, ça marche pas. Les nouveaux votant se sont répartis de la même manière. Pire en fait, le FN est en progression entre le premier et le second tour en fait. 16,86 % au premier, 17,79 % au second, et 20% dans les votes supplémentaires. Attendez, on va se marrer. L'abstention est en baisse. Aux élections européennes de 2004 et 2009, elle était respectivement de 57 et 59%. Elle n'est que de 56.5% ! Tu la sens ma grosse abstention ?

Mais alors pourquoi est-ce qu'on tape sur les abstentionnistes ? Hé bien nous y voilà dans notre belle diabolisation/déresponsabilisation. Les abstentionnistes, c'est la majorité silencieuse. Et le terme majorité silencieuse signifie « personnes d'accords avec moi mais qui ne le disent pas ». Bah non, désolé, ça marche pas comme ça la vie.
Les abstentionnistes sont la caution que notre société utilise face à la montée du FN. Tout le monde vomit les abstentionnistes parce qu'ils ne jouent pas le jeu. Ils sont responsables de tout. De cette manière, inutile de se demander si, par hasard, les politiques actuelles seraient en torts ? Inutile de se remettre en question. Le problème n'est pas le gouvernement. Le problème ne vient pas des autres partis qui ne savent pas mobiliser leur électorat. (d'ailleurs on ne se demande même pas pourquoi il se mobilise moins). Le problème ne vient pas de la politique française. Non, tout ça n'est pas le problème. Le problème est l'abstentionnisme, ce démon qui fait passer le FN devant.

(source: http://www.paperblog.fr/7062672/municipales-2014-resultats-abstention-fn-gauche/ )

Voilà, vous avez votre ennemi. Mais penchons-nous plus en détail sur ce que l'on peut lire. L'un des top tweet était « triste france ». Les médias ont immédiatement relayés les réactions des pays étrangers. Combien avons-nous lu de « j'ai honte de mon pays », de personnes qui viennent pleurer sur la France, pays des droits de l'homme, terre de lumière... Mais... de quoi avez-vous honte au juste ? Que l'étiquette FN soit sur un plus grand nombre de député européens ? Vous n'avez pas honte quand des membres des jeunesses identitaires descendent dans le métro ? Vous n'avez pas honte quand on expulse 10 % de personnes en plus en une seule année alors que c'est l'année d'arrivée d'un président du Parti Socialiste ? Vous n'avez pas honte quand une banane est balancée à Christiane Taubira ? Vous n'avez pas honte quand Jean-Marie LePen espère qu'Ebola réglera le problème ? Vous n'avez pas honte, merde, quand l'académie Française voit Finkelkraut recevoir un siège, ce même homme qui dit de Ramada Yade, de Rachida Dati, de Christiane Taubira et de Najat Valaud-belkacem qu'elles n'ont pas été nommées pour leur compétences ? Vous n'avez pas honte de voir que les actes et menaces racistes sont en hausse de 23 % en France ? Vous n'avez pas honte quand notre pays INTERDIT aux syriens d'aller voter dans leurs ambassades, arguant que Bachar El-Assad ne saurait représenter l'avenir de la Syrie ? Vous n'avez pas honte quand les actes homophobes bondissent de 78 % en une année ? Vous n'avez pas honte quand un connard de premier ministre se permet de dire que le mode de vie des Roms est en contradiction avec celui des français ou quand il préfère, après qu'un drame causé par ses mesures ait coûté plusieurs vies, aller tailler la discut' avec un voisins d'un camp de roms, chouinant sur ses conditions de vie, tandis qu'il refuse d'aller parler aux parents qui ont perdu un enfant ?

Non. Non vous n'avez pas honte de tout ça. Vous avez honte quand une élection a lieu. Vous n'avez pas honte du racisme français. Vous avez honte parce que vous avez reposé le mal sur les épaules du FN et que vous ne voulez pas être le mal. Vous avez honte parce que vous seriez prêt à ce qu'un parti fasse la même politique de mes deux que le FN, du moment qu'il ne se nomme pas FN.
Votre honte est une honte de façade, un faux-semblant qui vous permet de vous sentir bien. Ah, ça y est, j'ai fait ma BA. J'ai été voté, je suis un citoyen responsable, et les irresponsables n'ont pas voté. Le FN est en tête, je vais gueuler contre, je suis un citoyen responsable. Et on se revoit en 2017 pour les élections présidentielles. Hein quoi, entre temps ? Ah bah je sais pas, mais je trouve qu'il y a quand même un peu trop d'immigrés en France. (69% dans les derniers sondages, non fermez votre gueule, si ce résultat vous a étonné, vous êtes dedans)

Vous regardez les élections comme si elles étaient une surprise. Comme si c'était un jeu de hasard. Mais il n'y a pas de hasard. La France vote à l'extrême droite parce que sa politique est d'extrême droite, et que vous approuvez cette politique en restant les bras croisés, et en expliquant que Jean-marie Le Pen fait des dérapages, que la banane de Christiane Taubira, c'était une blague de mauvais goût, tout au plus, et que la manif pour tous n'est pas homophobe.
Les élections, c'est le moment de faire votre BA. En votant, vous vous rassurez en disant que vous avez fait ce que vous avez pu. En gueulant contre le FN, vous vous donnez une bonne conscience. « hey, je ne suis pas raciste, je combats le FN, moi. » Les élections sont de véritables jeux du cirque moderne fait pour que la population puisse applaudir ou s'horrifier joyeusement depuis sa zone de confort pour qu'ensuite, le reste du temps, elle ne fasse strictement rien. Soyez choqués, c'est en promo aujourd'hui. Attention, demain, ça vous coûtera cher, on vous dira que vous abusez, que vous faîtes chier, que vous parlez tout le temps de ça, ou qu'il y a des problèmes plus important. Mais aujourd'hui, yeeepeeee. Soldes sur le choc !

Les élections remplissent le rôle de soupape de sécurité du système. En ce sens, les abstentionnistes pourraient être vus comme les alliés rêvés. Mais ne vous inquiétez pas, si ce n'était pas eux, ce serait leurs frères. Aux présidentielles de 2002, ceux qui étaient visés étaient les petits partis qui auraient "volé le vote utile". Il y aura toujours un moyen de justifier la montée de l'extrême-droite, un moyen de reporter l'attention, de ne pas s'occuper des problèmes véritables.

Les élections sont censées entériner une situation. Elles sont censées être représentatives de la pensée globale. En lieu et place de cela, elles ne sont devenues ni plus ni moins que des foires où l'on peut enfin s'insurger. Une insurrection de paroles, quelques manifs peut-être même, qui auront pour but de nous dire, entre nous, que nous sommes des citoyens responsables et de rejeter la faute sur une catégorie de personnes, afin de ne pas nous regarder en face. Les élections sont le soir de la Bonne Action annuelle (et encore je suis gentil) permettant à la France de se laver les mains à peu de frais. Elles sont la caution de l'intégralité des politiques puantes que notre pays poursuis jour après jour.

Les élections ne sont désormais rien d'autre que le peuple clamant qu'il est raciste, mais qu'il ne veut pas qu'on l'accuse de racisme, qu'il est misogyne, mais qu'il ne veut pas qu'on l'accuse de misogynie, qu'il est islamophobe, mais qu'il ne veut pas qu'on l'accuse d'islamophobie.

   Couvrez ce racisme que je ne saurais voir.
   Par de pareils propos les âmes sont blessées,
   et cela fait venir de coupables pensées.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://casdenor.fr/index.php?trackback/19

Fil des commentaires de ce billet