samedi 14 octobre 2017

La manipulation; une définition trop floue, des dégâts trop concrets.

Manipulation (mentale) : pratique visant à agir sur la volonté ou le libre-arbitre d’autrui.
Manipulation : « action d’agir sur quelqu’un de façon suspecte pour l’amener à faire ou penser ce que l’on souhaite »

Voici certaines définitions que l’on peut trouver sur Internet. Le problème avec ces définitions est qu’elles sont assez floues. Est-ce que le fait de tousser pour signaler sa présence est une méthode de manipulation ? Est-ce que le fait de soupirer pour indiquer qu’un sujet nous gonfle et qu’on voudrait le voir changer est de la manipulation ? Le fait d’être aux petits oignons avec quelqu’un pour lui dire ensuite la connerie qu’on a faite est-il de la manipulation ? Où se situe véritablement la limite entre la communication non-explicite et la manipulation ?
Pour ma part, j’aurais tendance à dire que l’on doit considérer manipulation quand celle-ci créé du dégât. En effet, soupirer pour indiquer ne pas vouloir parler de quelque chose peut être un moyen d’éviter un sujet douloureux, mais peut être aussi un moyen de manipulation, particulièrement si c’est adjoint à des colères et des violences si la personne ne fait pas ce que le soupir impliquait (changer de conversation). Dans les deux cas, le soupir a donc une valeur différente. Mais dans un cas, il ne créé aucun dégât, il est une méthode qui protège, qui cherche à éviter le conflit, là où dans le deuxième, il s’inscrit dans un système qui blesse, non pas dans la fuite de conflit, mais dans la menace de conflit.
De plus, ces deux définitions impliquent que la personne qui manipule SAIT qu’elle manipule. « visant » dans la première « pour l’amener à faire ce que l’on souhaite », sont clairement des marqueurs indiquant que les personnes qui manipulent en ont conscience. Or, cette notion créé une diabolisation de la personne qui manipule (on a même le terme « suspecte » dans la deuxième définition), diabolisation qui conduit irrémédiablement à empêcher les victimes de reconnaître la manipulation. Lorsque l’on voit les bons côtés d’une personne, on a d’autant plus de mal à accepter l’idée qu’elle manipule, et, du fait que l’on imagine que cette manipulation ne peut être que volontaire, on bloque un grand nombre de victimes dans la compréhension de ce qu’elles subissent. « Non c’est pas de la manipulation, iel fait ça parce qu’iel a vécu ça, c’est pas pareil, iel fait pas exprès ». Combien de fois avons-nous entendu/pensé ça ? (à tort ou à raison, car la limite entre les deux est parfois savamment entretenu). Parallèlement, lorsque des victimes utilisent des stratégies de manipulation pour se protéger, elles se retrouvent à se ranger, inconsciemment, dans la catégorie des manipulat-eur-rice-s ; alors même que la distinction entre la manipulation qui inflige des dégâts à l’autre, et celle qui permet de subir moins de dégâts soi-même, est fondamentale.

__/!\ précision importante /!__ Je ne nie absolument pas qu’il existe des personnes manipulant volontairement d’autres personnes. J’entends inclure également, par ce biais, les personnes qui n’en ont pas conscience. Le but ici n’est nullement de dédouaner l’un ou l’autre de ces cas, mais bien d’aider les victimes plus efficacement. En effet c’est cette distinction entre « conscient » et « inconscient », « traumatisme/souffrance » et « violence/agression » sur laquelle joue nombre de manipulat-eur-rice-s pour se défendre. En centrant la réflexion sur les dégâts subis par la victime et non sur la conscience de ses actes de l’agresseur-e, on se focalise sur ce qui importe : la victime.
Cela peut également permettre à des personnes sombrant petit à petit dans la manipulation d’apprendre à s’arrêter. La frontière entre la protection face à des traumatismes et la violence envers autrui pouvant devenir flou petit à petit, mais ce sera l’objet d’un autre article. (si j’y arrive)

Je rapprocherai cette analyse des réflexions sur la pédophilie où l’on sait que de nombreuses prédat-eur-rice-s ont été victimes dans leur enfance. Il y a un point où ces victimes sont devenus des prédat-eur-rice-s. L’admettre ne pardonne pas l’acte criminel, mais peut permettre de protéger des victimes.


Je dirais donc qu’une meilleure définition de la manipulation devrait être « pratique qui casse la volonté ou le libre-arbitre d’autrui sur un ou plusieurs sujet ». Le verbe casser induisant bien une violence/des dégâts. Et en supprimant le visant, on admet également la possibilité que la manipulation puisse être inconsciente.


Pour aller plus loin, parlons Gaslighting. Comme l’indique très bien cet article que je vous conseille sur le sujet : le gaslighting est une technique visant à faire douter la victime de la réalité, c’est une méthode extrêmement violente ; l’un des axes principaux étant la négation d’une chose qui est arrivé. Comme dans le film Gas light, où Gregory va faire douter Paula de ses sens mêmes, en lui assurant qu’elle se trompe. On notera ici que l’on est dans une méthode qui ne peut pas se faire inconsciemment, par ailleurs, l’action étant particulièrement complexe, elle nécessite une véritable volonté de nuire à l’autre.
Le fait est, pour autant, que mentir en niant la réalité, n’est pas forcément une technique de Gaslighting. Combien d’enfants vont mentir alors même que ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait devant plusieurs témoins et que ce sont ces témoins qui leur en parlent ? Pour autant, on n’accuserait pas l’enfant de Gaslighting pour la simple et bonne raison que dans la quasi-totalité des cas, il y a un rapport de force entre les adultes et les enfants. De même qu’il y a un rapport de force entre Gregory et Paula. C’est ce rapport de force qui la fait douter de la réalité. C’est le fait de l’avoir isolée, de l’avoir séduite, d’avoir pris le contrôle, puis de jouer avec les lumières, alors même que la confiance a été intimement lié à lui, qui fait que le doute naît et grandit.
On pourrait être tenté de considérer qu’un rapport de pouvoir est simplement lié à une oppression systémique, ce qui simplifierait le problème. C’est un facteur bien évidemment, qui peut l’indiquer, mais dans une relation entre deux personnes, il y a plus que des oppressions, et même ces oppressions peuvent ne pas être en sens unique, mais s’entrelacer sur plusieurs axes.
La question est donc : comment reconnaître un rapport de pouvoir entre deux individus au sein d’une relation ?


Ici, on peut parler de la charge mentale et de la charge émotionnelle. Ces deux données à elles seules peuvent très largement permettre d’indiquer un rapport de pouvoir. Mais encore une fois, cela peut fonctionner dans les deux sens. La personne qui contrôle peut soit assumer la majorité/totalité de la charge mentale et/ou émotionnelle, allant jusqu’à empêcher l’autre d’en assumer la moindre portion sous peine de violence, ou, à l’inverse, n’en assumer que très peu, mais exiger qu’elle soit faite d’une certaine manière, sous peine de violence également. Dans les deux cas, la personne n’a pas la possibilité d’assumer cette charge à sa manière, soit parce qu’elle ne peut pas le faire, soit parce qu’elle doit le faire à la manière de l’autre, et subis des violences si elle s’écarte de la case dans laquelle l’autre l’a installé.


On peut, bien évidemment, regarder les différentes oppressions qui distinguent les deux personnes et chercher lesquelles sont les moins prises en comptes ou lesquelles ont le plus de poids dans la relation.


On peut également regarder les modifications qui sont advenues au fur et à mesure du temps. Qui a changé quoi ? (tenue, manière de parler, goûts, activités, hobbies etc.)


Dans chacun de ces cas, l’analyse peut se faire soi-même, en particulier par écrit, afin de garder des données sur le vif, et,précisément, empêcher le gaslighting,mais également, et surtout je dirais, avec une autre personnes, « hors champ » de l’autre, qui peut donc avoir une meilleure vision des changements. Un des points majeurs est également de concevoir précisément la notion de manipulation telle que je l’ai développée plus haut, à savoir le fait qu’il y a dégâts sur l’autre. Dans le cas des changements qui ont eu lieu dans une vie ou dans ses activités, cela peut permettre de distinguer les inévitables compromis qui accompagnent une relation ou le simple fait d’évoluer au contact d’une autre personne, d’une relation de pouvoir. C’est dans la compréhension de cette perte de quelque chose, dans cette « cassure » que l’on peut repérer la relation de pouvoir, et, de fait, la manipulation.


Que la manipulation soit volontaire ou involontaire de la part de l’autre personne fera l’objet d’un autre article, parce que sur ce point, c’est comme concernant les relations toxiques, il y aurait trop de choses à dire. Cependant, il convient de garder une chose à l’esprit : que ce soit volontaire ou involontaire ne change rien au fait que vous avez le droit de vous protéger. Le droit de refuser que cela continue. La définition s’axe sur les dégâts que VOUS subissez, et vous avez toujours le droit de chercher à éviter ces dégâts.


Prenez soin de vous-même avant toute chose.

samedi 30 septembre 2017

Des analogies #1

Fait quelques temps que j'ai remarqué certaines analogies que je trouve assez claire pour expliquer un point de vue. Alors allons-y pour la première: le stylo. Capitalisme & humanisme: comment expliquer que le capitalisme est un système inhumain intrinsèquement. Imaginons que le but soit  […]

Lire la suite

samedi 23 septembre 2017

C'est maintenant que ça se joue et toi tu méprises les autres ?

Pas envie de faire d’introduction fun ou quoi ou qu’est-ce. On va parler de cet article Parce que mon dieu que ce genre de texte m’insupporte. Allons-y donc pour une petite analyse de texte. Le titre tout d’abord créé une opposition directe entre d’un côté le caractère majeur de la situation, et de  […]

Lire la suite

lundi 24 juillet 2017

Les relations bancales

Je voudrais étoffer un peu mon article sur sain-e/malsain-e gentil-le/méchant-e, en parlant précisément des couples, et des relations bancales. Le problème dont je veux parler n’a pas pour but de défendre les abus, mais bien de relever les cas où une relation peut devenir malsaine, sans qu’aucune  […]

Lire la suite

mercredi 22 mars 2017

Tutoriel

Comme au sortir d’une cinématique le jeu vidéo reprend le soleil se lève midi seulement, voilà que je reviens accablé d’histoire au milieu des mémoires d’un autre qui fut mien. Voilà les souvenirs qui s’épanchent à mes oreilles Et mon esprit déboussolé cherchant les contrôles usuels. Voilà le z qui  […]

Lire la suite

samedi 25 février 2017

(Ré)apprendre à aller mal

(tw; idées suicidaires, incluant possiblement, j'ai pas encore écrit, alcool, automutilation, et description des envies) "C'était plus simple quand j'étais suicidaire" C'est une pensée qui me vient de temps à autre. Aller mal quand j'étais suicidaire était plus facile, aujourd'hui que je  […]

Lire la suite

dimanche 1 janvier 2017

Bipolarité et toxicité par Jaythenerdkid (traduction #4)

Cet article est la traduction de celui de Jay the Nerd Kid (@jaythenerdkid sur twitter, itsjaythenerdkid sur facebook) dont la version originale (en anglais) est disponible ici: https://www.facebook.com/itsjaythenerdkid/posts/946273982141145 Gardez en tête que si j'ai un bon anglais, la traduction  […]

Lire la suite

dimanche 4 décembre 2016

Apparté, psychophobie, classe101

j'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé d'articles basique expliquant pourquoi supposer ou indiquer qu'une personne a une maladie mentale est psychophobe. Je vais donc m'y atteler rapidement. (si ça existe, envoyez, je mettrais celui-ci hors-ligne). Je vais employer indistinctement folie, maladie  […]

Lire la suite

mardi 1 novembre 2016

Entraide & militantisme "safe & trigger warning" #2

On continue le petit tour entre monde militant et monde de l'entraide avec "safe" et "trigger warning". "Safe" a vu son sens drastiquement changer ces derniers temps. A l'origine, le terme était utilisé pour indiquer qu'une personne suicidaire étant en sécurité, donc  […]

Lire la suite

lundi 31 octobre 2016

Entraide & militantisme "Nos identités sont politiques" #1

J'ai hésité à balancer un bon gros titre en mode troll "votre identité est politique foutez-nous la paix", ou un truc du genre, mais d'une part, j'ai rien trouvé qui me plaisait, d'autre part, le débat est déjà largement assez clivé pour ne pas commencer dans le brutal. (croyez-moi, c'est  […]

Lire la suite

jeudi 28 juillet 2016

Volée musicale #10

Tellement de choses à rajouter... Take me to Church, principalement pour la performance de Sergei polunin Secret par The pierces (j'aime assez également le mix de Nightcore) You're so creepy, la reprise de Nightcore. (je la préfère à l'original de Ghost town) Genesis de Grimes Fade de Alan Walker  […]

Lire la suite

mercredi 29 juin 2016

Milieu militant, débat et méthode du choc

On va poser rapidement les bases de ce que j'appelle méthode du choc. c'est un procédé rhétorique visant à provoquer un choc chez la personne en face pour lui faire prendre conscience du mal-fondé de sa position ou de ses propos. La méthode est simple, on fait un amalgame entre cette personne et une  […]

Lire la suite

lundi 23 mai 2016

Les mots ne sont pas si importants

Pendant mon mois de repos, j'ai réfléchi à pas mal de choses. Cela faisait un bout de temps que j'étais un peu gêné par la manière dont, dans certains milieux militants que je fréquente, on s'attache au langage et à sa déconstruction. Il faut dire aussi qu'autour de moi, il se trouve des personnes  […]

Lire la suite

mercredi 13 avril 2016

Tu es psychophobe. Oui. Comme tout le monde en fait.

J'ai lu ceci aujourd'hui. Outre le fait que je suis on ne peut plus d'accord avec cet article pour la simple et bonne raison que ce genre de pression, si elles avaient plus d'influence sur moi (typiquement si j'étais une femme), aurait un impact catastrophique sur ma santé mentale, le fait de me  […]

Lire la suite

lundi 4 avril 2016

Cis et agenre

Agenre et cis. Ces deux mots, très souvent, posent soucis. Soit on les utilise pour nier le fait que je sois agenre, soit pour nier le fait que je sois cis. Pourtant, ces deux données sont parfaitement cohérentes, étant donné qu'elles font parti, dans mon cas, de deux oppressions différente.  […]

Lire la suite

mercredi 30 mars 2016

Jean mich du PMU vs les tapotes sur l'épaule entre concerné-e-s

Oui, les personnes qui ont eu ces propos se reconnaîtront. Non, je vais pas les nommer, mais oui, je vous cible très joyeusement. Bon, soyons honnête, vous n'êtes pas les seules visées. Vos propos sont assez récurrents dans les milieux militants et cette opposition entre ces deux types de  […]

Lire la suite

mardi 22 mars 2016

"Folie douce" est un terme psychophobe

Petit article rapide pour décortiquer le terme "folie douce", parce que j'ai déjà vu des personnes l'employer, concernées ou pas. Ce terme ne doit pas être utilisé. Folie douce, pour désigner les troubles "légers" Le terme léger ici fait référence aux troubles dont l'impact sur  […]

Lire la suite

dimanche 20 mars 2016

Individualisme, ressenti, les travers de la lutte militante contre la psychophobie

Je suis en colère. Pour celleux n'étant pas au courant, blogschizo a publié cet article. Suite à celui-ci, des personnes du groupe en question sont venu s'indigner que les témoignages avaient été récupéré et déformé sans l'autorisation de leurs auteurs. Plusieurs choses posent problème ici. D'une  […]

Lire la suite

dimanche 13 mars 2016

Responsabilité et sexisme

Responsabilité et sexisme. Ça fait sacrément pompeux comme titre mais j'ai rien trouvé d'autre, donc on va faire avec. Ce dont je veux parler ici se retrouve dans les relations amoureuses comme amicales entre un homme et une femme. Pour expliquer ce rapport à la responsabilité, je vais partir de cas  […]

Lire la suite

dimanche 28 février 2016

La surlégitimité du discours médical

J'ai choisi ce titre pour bien annoncer la couleur car j'ai parfaitement conscience que, mal écrit, cet article pourrait être utilisé pour basher les auto-diagnostics, ce que je ne souhaite absolument pas. Mon propos est, de toute façon, valable autant pour les diagnostics que les autodiagnostics,  […]

Lire la suite

- page 1 de 5